Le tantra (des occidentaux) selon Osho

 

Quelques remarques attribuées à Osho...

Pour une question posée au Maître : « Est ce que vous percevez des anomalies dans l'enseignement du Tantra, qui vous amèneraient à penser que les enseignements tantriques ne vous sont pas destinés ? »

Osho répond : « Ce n'est pas un système complet. Il y a une erreur fréquente commise par les humains : Ils y trouvent une petite vérité, une toute petite partie de la vérité, et plutôt que de chercher le Tout, la grande partie inconnue, ils phantasment sur cette partie restée dans l'ombre.
Puisqu'ils ne possèdent donc qu'une part de la vérité, ils peuvent palabrer, ils peuvent systématiser, pourtant ce qu'ils divulguent, n'est que le fruit de leur imagination.

La méditation
la méditation ©Dany, 2014

Tous les systèmes produisent cela. »
Plutôt que de rechercher toute la vérité, l'homme tend à dire : « Pourquoi nous embarrasser de ces recherches de connaissances ? Nous avons trouvé une stance subtile, propre à nous faire "mousser" auprès de notre auditoire, ce sera donc suffisant pour nous préserver des questions embarrassantes ! ». De fait, tout le reste n'est qu'invention !...
Par exemple, les textes des tantras laissent entendre que l'énergie sexuelle est l'énergie première, et que cette énergie doit être transmuée vers des formes plus raffinées. C'est une vérité. Pourtant, ce qui arrive est que les adeptes ne rentrent jamais très profondément dans leur méditation ; la méditation reste en arrière plan. L'expression de la sexualité de l'homme se manifeste si puissamment, que bien que sous l'appellation de tantra, cela devient une simple orgie sexuelle ! C'est ce qui arrive dans l'absence de profondeur de notre méditation. Elle aurait dû être placée au premier plan de la pratique, car c'est là que se transforme l'énergie, mais cela est devenu secondaire...
De nombreuses personnes à la sexualité pervertie ou frustrées sexuellement, ont rallié les enseignements du Tantra. Elles ont apporté avec elles leur perversions, leurs frustrations.
Elles n'ont pas été séduites par la moindre transformation ! Elles n'étaient qu’obnubilées par la volonté se débarrasser de leurs objets de frustration, leur centre d'intérêts se limitait aux aspects sexuels potentiels.
Bien que l'enseignement du Tantra, soit une belle part de la vérité, il n'est pas assimilé avec justesse. Si nous ne faisons pas que cette part de vérité passe en second plan et que la méditation passe en premier plan, nous irons perpétuellement vers toutes sortes de perversions. Sous le couvert du Tantra, nous ne songerons même pas avoir affaire à quelque erreur que ce soit. Nous aurons l'impression de faire quelque chose de spirituel.

En méditation
en méditation

Le Tantra a échoué pour deux raisons :
- La première est une raison qui lui est propre : La méditation n'a pas été placée au centre de la pratique.
- La seconde est que le Tantra n'est pas un remède contre la perversité et la frustration, qui permettrait que les personnes atteintes redeviennent raisonnables. Si elles sont déjà raisonnables, alors elles peuvent être initiées à la méditation. Après avoir intensément pratiqué la méditation profonde, elles seront éventuellement invitées à pratiquer l'expérience tantrique.

C'est un mauvais processus et c'est ainsi que tout est arrivé : Nous nous voyons réduits à une exploitation du sexe au nom d'un merveilleux système.

C'est ce que font beaucoup de thérapeutes. Un jour, j'ai vu une publicité de Rajen pour un groupe de Tantra, avec une image obscène. Cela va attirer la foule, car c'est de la pornographie. Pourquoi s'acharner à regarder une simple image, alors que l'on peut y regarder de véritables personnes dans leurs ébats sexuels ?
Ces personnes vont s'y sentir bien, confortées, parce que la société les rejette... Dans le groupe, elles vont se sentir autorisées à faire tout ce qu'elles veulent. Elles pourront se débarrasser de leurs frustrations, elles se sentiront libérées et légères, reconnaissantes d'avoir vécu une merveilleuse expérience tantrique. Pourtant, il n'y a pas eu d'expérience tantrique, il y a juste eu une orgie sexuelle ! Dans quelques jours elles retomberont de nouveau dans leurs frustrations, car elles ne peuvent pas se comporter comme cela en société. Alors elles deviennent des clients permanents, des "tantrikas" chroniques.
Bien des thérapeutes restent uniquement attirés par l'argent que ça rapporte. Ils n'ont rien à perdre, ils permettent simplement d'accéder à de la liberté ponctuelle. Ils professent avec tous les merveilleux mots que j'ai relatés : Liberté, libre expression, no limit, soit « toi-même », ne t’inquiète pas de ce que les autres pensent de toi, fais ce que bon te semble... Et ces idiots commencent à faire n'importe quoi !...
Pour commencer, les praticiens doivent être initié à la méditation, puis ensuite aux enseignements tantriques. Ce n'est pas du Tantra. Les techniques du Tantra sont totalement différentes. Ces personnes qui prétendent faire du tantra ne connaissent rien au Tantra.
Tous ces soi-disant thérapeutes ne connaissent rien au Tantra, ne savent pas pourquoi cela ne fonctionne pas. Mais cela ne les inquiète pas ! Ils se limitent à exploiter des gens frustrés. Et ces gens frustrés sont heureux, parce qu'après huit ou dix jours de stage, ils se sentent soulagés... Ils pensent qu'ils ont atteint un plus haut niveau spirituel. Mais dès les deux ou trois jours suivants, cette élévation spirituelle aura disparu et leur addiction fera qu'ils devront alors intégrer un nouveau groupe... et ainsi de suite...

Ce sont des « groupies » qui passent tout leur temps à errer d'un groupe à l'autre...