Vous êtes ici : bien-être » information santé » la bronchiolite


Page précédente | Page suivante 
version imprimable de cette page 



les infos de la santé


La bronchiolite et le jeune enfant (article du 9/12/2007)


Phénomène d'actualité

Phénomène persistant, au fil des années, les bébés sont de plus en plus sensibles aux altérations des voies respiratoires.

Le facteur de perte de qualité respiratoire le plus commun est la bronchiolite. Elle est attribuée à un virus qui provoque l'obstruction des petites bronches ( bronchioles) chez le très jeune enfant.

Attention ! Ce n'est pas un rhume ! Ou ce n'est plus un rhume ! La légère toux est peut-être le signe de la présence du virus ! Chez le nourrisson, cela peut être catastrophique. La bronchiolite est contagieuse et très fréquente, au point qu'elle passe souvent inaperçue tant les symptômes en sont répandus et négligés de par le fait.


Les précautions

Il est bon de prendre quelque précaution, en n'approchant pas trop l'enfant, si vous avez un rhume. Les éternuements et leurs rejets brumisés, mais également la salive, sont porteurs du virus et contaminent très rapidement. La bonne tenue en propreté, des objets et de l'environnement qui est susceptible d'accueillir ce virus, doit privilégier la tenue à l'écart durable de cette affection.
Les transports en commun et la plupart des lieux publics sont à proscrire à bébé. Il va de soit que l'enfant affecté ne doit pas être mis en contact avec les autres enfants !
Nous éviterons les lieux où les fumeurs rejettent leurs émanations toxiques !... Il en ira de même pour les parkings souterrains et les tunnels où la circulation est difficile avec exposition prolongée aux gaz automobiles. Voir l'article de la revue Science&Vie d'avril 2012 qui est assez évocateur : « Diesel, le début de la fin ». Là, les gaz issus de la combustion de carburants lourds feront les plus grands ravages.

La consultation d'un médecin est une nécessité impérative. Il sera ordonné de désencombrer les fosses nasales et les bronchioles, pour lesquelles la prestation d'un kinésithérapeute sera envisagée.


Faut-il s'allarmer ?

Les symptômes peuvent inquiéter les parents à juste titre. Mais l'hospitalisation est peu fréquente. Dans les cas les plus graves, il sera pratiqué des inhalations de dérivés corticoïdes en hôpital. Pas d'antibiotique puisqu'il s'agit d'un virus. Seule la particularité de la présence d'infection opportuniste peut nécessiter de réviser le traitement avec emploi d'antibiotiques.


La propreté renforcée

Un conseil : lavez et soignez bébé avec des protections personnelles qui éviteront le transport du virus vers d'autres enfants. La bronchiolite atteint également l'adulte, bien sûr, mais ses capacités immunitaires en viennent rapidement à bout. Le risque redevient important avec la fragilisation de la personne pour tous les motifs classiques : maladie, âge avancé, usage de médicaments réduisant l'efficacité immunitaire, faiblesse même passagère  etc...

 

 

Si vous avez aimé cette page, cliquez sur ce lien : j'aime, sinon : je n'aime pas.
Pour argumenter votre choix : Formulaire de messagerie

Pour nous faire part de vos ressentis et discuter au sujet des contenus de ce site : Le Forum




fleche haut





Vous êtes ici : bien-être » information santé » la bronchiolite


Page précédente | Page suivante 
version imprimable de cette page 



                 facebook-Les-Mains-du-Bonheur